bande-jaune-long.tif

UNE DÉMARCHE PARTICIPATIVE
AU COEUR DE MAX-SUR-ZENNE

La démarche participative vise à mobiliser les habitants, les usagers du parc,

les associations, les écoles, tout au long du projet, et ce dès la phase d'étude, jusqu'à la fin des travaux. 

L’objectif étant de construire un parc de qualité pour tous, sans distinction d’origine,

de statut ou de culture. Pour se faire, plusieurs formats d'ateliers participatifs sont proposés ainsi que des dispositifs d'animation innovants. 

Capture d’écran 2021-12-17 à 14.54.39.png
Capture d’écran 2021-12-17 à 14.54.42.png
Capture d’écran 2021-12-17 à 14.54.45.png
Capture d’écran 2021-12-17 à 14.54.49.png
Capture d’écran 2021-12-17 à 14.54.58.png
Capture d’écran 2021-12-17 à 14.54.52.png
Capture d’écran 2021-12-17 à 14.55.04.png
Capture d’écran 2021-12-17 à 14.54.55.png

LA RÉUNION PUBLIQUE
DU 10 JUIN 2021

La réunion publique du 10 juin 2021 a marqué le début

de la concertation. La soirée fut rythmée par la présentation

de Max-sur-Zenne et les échanges avec le public :

 

Retrouvez le compte-rendu complet

image14.png

RETOUR SUR
LES CONVERSATIONS DE RUE

Des ateliers participatifs ont été réalisés aux mois de juin

et de juillet dans 6 lieux du parc Maximilien et du quartier Nord.

Ces discussions spontanées ont permis de faire réagir les habitants et les usagers aux différents sujets liés à l’aménagement. Pendant douze jours, nous avons interrogé un large panel de personnes, de tous les âges.

Vous avez été plus 350 personnes à avoir participé aux ateliers !

Capture d’écran 2021-10-15 à 16.19.20.png

Plusieurs tendances ressortent des conversations,

notamment l'identité des parcs lorsqu'ils seront réaménagés :

Capture d’écran 2021-12-17 à 10.21.11.png

MAX-SUR-ZENNE : UNE DÉMARCHE PARTICIPATIVE INITIÉE PAR
LE CONTRAT DE RÉNOVATION
URBAINE N°1 

Le projet trouve ses origines dans le Contrat de Rénovation Urbaine N°1 Vergote Citroën. C'est le CRU qui détaille les grandes interventions du projet : le réaménagement du parc, la mise à ciel ouvert de la Senne, la révision des voiries autour et la rénovation

et le déménagement de la ferme Maximilien.

 

L’approbation de ce programme par le Gouvernement de la Région Bruxelles-Capitale date d'octobre 2017.  Cette approbation fait suite à une participation citoyenne qui a été menée par Perspective et Urban au cours de cette même année, ainsi que d'une étude d’incidence. Le CRU N°1 intervient dans le projet Max-sur-Zenne avec une subvention de plus de 11 millions d’euros.

 

Le projet de paysagisme est précédé par deux études de faisabilité qui cadrent les conditions techniques pour que la mise à ciel ouvert de la Senne soit une réussite.

Une étude de l’agence IMDC en 2005, commandée par l’ASBL ZenneSenne, et une étude de Sweco en 2018. Cette dernière a été supportée par l’Union européenne dans le cadre du projet Life Belini qui vise à l’amélioration de la qualité des eaux de la Senne, du Démer et de la Dyle.

Capture d’écran 2021-10-14 à 18.26.37.png